top of page

Janvier : la piaf solidarité

Avec le froid qui se prolonge, les oiseaux qui ne sont pas partis vers les pays chauds se rapprochent et se mélangent. Les comportements de défense de territoires disparaissent pour une solidarité hivernale. Ainsi, les mésanges, rouges-gorges, sitelle s'observent ensemble sur les mêmes arbres.

A chacun son mode de recherche de nourriture. La sitelle fouille les écorces. Le roitelet ou la mésange bleue, poids plume, vont à l'extrémité des fins rameaux. La mésange charbonnière plus lourde exploite les plus gros. Ils ne sont pas en concurrence, au contraire les paires d'yeux multipliées facilitent les découvertes.

Cette éphémère communauté hivernale est aussi plus efficace face aux prédateurs pour qui la perte des feuilles est une aubaine pour repérer ces petits oiseaux. Chacun est la sentinelle de tous et à la moindre alerte le groupe se disperse.

Face à l'adversité, la solidarité est aussi dans la nature.

bottom of page